Questions Fréquentes

[lvca_accordion style= »style3″][lvca_panel panel_title= »En quoi consiste un mixage ? »]

Le premier objectif d’un mixage est de mélanger différentes sources sonores afin d’en réaliser une sommation cohérente. Il peut être défini comme l’art de réunir des sons en les arrangeant, en les modifiant, en les combinant, d’une certaine façon en vue d’une certaine esthétique et d’une certaine norme. Il doit être adapté à la diffusion visée (cd, télévision, cinéma, radio, …) et répondre aux exigences artistiques souhaitées.
À l’origine, il permettait de rendre tous les éléments d’un enregistrement clairs et compréhensibles. Mais il permet également de donner un caractère unique à une œuvre, de créer des ambiances (des plus réalistes aux plus imaginaires) de mettre en valeur chacun de ses intervenants, de les rendre émotionnellement plus lisibles. Il permet de transporter l’auditeur dans un monde imaginé par l’ingénieur du son ou de rentrer dans des codes esthétiques connus. [/lvca_panel][lvca_panel panel_title= »Techniquement, comment peut-on agir pour obtenir l’esthétique souhaitée ? »]

Dans un premier temps, chaque source est travaillée (il faut parfois une vingtaine de micros sur une batterie pour obtenir la sonorité qui convient). L’ingénieur du son agit alors sur les niveaux de chaque élément, l’égalisation, la dynamique, il rajoute des effets spacio-temporels (réverbs, délais, chorus, …) et combine les sources entre-elles afin de rendre le résultat cohérent. Chaque élément doit être à sa place, mis en valeur, et mettant en valeur les autres. Chaque petit détail compte depuis la prise de son jusqu’au mastering pour atteindre l’esthétique recherchée.[/lvca_panel][lvca_panel panel_title= »Que doit prendre en compte le mixeur ? »]

L’espace disponible dans un fichier audio est défini : en dynamique (du son le moins fort au son le plus fort) et en plage fréquentielle (du son le plus grave audible au plus aigue). Il est donc impossible de rajouter indéfiniment les éléments les uns sur les autres sans écraser les premiers (mixage flou, plat, résonnances, difficulté à entendre les différents éléments, son agressif, sourd, …). Un bon mixage permet à chaque élément d’avoir sa place et de mettre en valeur une esthétique. Il y a évidemment d’innombrables manières de mixer les mêmes éléments.
En parallèle de ce travail d’agencement, l’ingénieur du son doit en permanence garder en tête l’environnement sonore dans lequel il veut inviter l’auditeur et les émotions que le créateur et les interprètes souhaitent transmettre. La manière d’agencer et de traiter les différentes sources en dépend.[/lvca_panel][lvca_panel panel_title= »Quelles sont les compétences nécessaires à la réalisation d’un mixage de qualité ? »]

L’expérience, la curiosité, la sensibilité, la culture, la technique, les connaissances, l’expérience de musicien, la concentration, permettent à un ingénieur du son de réaliser des mixages de qualité.[/lvca_panel][lvca_panel panel_title= »Quels choix stratégiques ont été effectués au Studio Kord pour fournir un mixage toujours de la meilleure qualité possible ? »]

Un ingénieur du son, d’excellents micros, une très bonne console Trident S80B, des convertisseurs haut de gamme SSL, une collection d’outils numériques et analogiques donnant la possibilité de retravailler chaque source, permettent au studio Kord de rassembler tous les ingrédients nécessaires à la réalisation de mixage adaptés à chaque domaine d’activité (communication, cinéma, musique,…), artistiquement à l’écoute de chaque projet, en force de propositions, et au service de l’émotion…[/lvca_panel][/lvca_accordion]